http://videastesamateurs.vefblog.net/

  VEF Blog

Ciné-vidéastes amateurs vihiersois

posté le 08-09-2016 à 16:00:50

Un bel article d'Estelle, jeune réalisatrice coronnaise

La numérisation et  la mise en valeur des films de l'abbé Cochard ont ravi de nombreux coronnais ; Estelle Réveillère étudiante, en a repris quelques extraits dans le cadre de ses études et nous écrit un très bel article sur la richesse de ces documents, véritable trésor de notre Patrimoine !

 

Prenez le temps de savourer son analyse et de visionner son film : son travail a été couronné de succès et a reçu les compliments du Jury ! Un grand Bravo et un grand merci pour sa participation à notre blog.

Jean-Louis Godet

 

Article d'Estelle :

 

« Trouvez des archives filmiques qui vous parlent et mettez-les en valeur en une dizaine de minutes », voilà la consigne, toute simple, que j'ai reçue dans les premiers jours de mon Master 2 "Concepteur Audiovisuel" à l'Ecole Normale Supérieure, à Paris, à l'automne 2015. Tout de suite, j'ai pensé aux images filmées par l'Abbé Cochard et au remarquable travail réalisé par l'association des ciné-vidéastes vihiersois pour le DVD de Coron. La première fois que j'ai regardé les images de Coron dans les années 1950, j'ai été saisi par l'émotion de découvrir mon village différemment et ma grand-mère dans sa jeunesse. J'avais pu m'imaginer comment cela pouvait être grâce aux albums photos qui traînent sur les tables familiales mais je n'avais jamais vu en mouvement ma grand-mère, mon arrière grand-père, les Coronnais… Après avoir regardé les images, j'avais une multitude de questions à poser à ces personnes présentes sur les pellicules. J'ai saisi cette opportunité pour me replonger dans ces archives et partir à la rencontre de certains de ces Coronnais dans le but de recueillir leur témoignage, leur récit de vie.

 

  Avec l'aide de Jean-Louis Godet, j'ai pu rassembler toutes les scènes sur lesquelles je voulais faire reposer mon film. J'ai organisé l'histoire autour de plusieurs thèmes tels que le marché, l'église, le football et les fêtes tout en ayant pour fil conducteur sous-jacent la fabuleuse histoire de ces images filmées par l'Abbé Cochard, vicaire à Coron. Naturellement, j'ai choisi deux témoins de cette époque qui me sont proches : Annick Reveillère, ma grand-mère, et Michèle Martin, sa cousine. L'idée du dispositif était de leur montrer les images choisies et de leur faire raconter chacune à leur manière ce qu'elles avaient vécu. Je voulais donner une voix à ces images qui n'en avaient malheureusement pas dans ces années-là. Grâce à elles, j'ai pu documenter ces scènes par leur récit et découvrir leur quotidien. J'ai été très touchée d'entendre Annick raconter la première fois où elle a mangé du chocolat, parler des instants de bonheur lors des fêtes ou encore entendre Michèle me chanter une chanson de sa jeunesse. Des moments suspendus emplis d'émotion.

 

  Je souhaiterais vous faire aussi partager le ressenti de mes professeurs et jury de Master. Le travail produit à d'abord été pour moi un travail universitaire, un travail de début de cursus et un travail noté. Il a donc été présenté devant un collège de professeurs et d'intervenants professionnels de grande qualité du monde du documentaire, de la télévision et du cinéma que j'ai eu la grande chance d'avoir comme "formateurs" et "partageurs d'expériences" pendant mon année scolaire. Le ressenti de ces professionnels, renommés, a été très fort au vu des images d'archives insérées dans ma production. Ça semblait être pour eux autant une surprise qu'une admiration que de telles archives existent et soient aussi bien conservées, ajoutée à une émotion communicative très particulière de voir des témoins de l'époque les commenter, sans experts ni historiens.

 

  Au-delà d'une affection particulière que j'ai pour ces images par rapport à mon histoire familiale, je suis persuadée qu'il faut mettre en valeur ce patrimoine, continuer à questionner les plus anciens. Ils sont notre passé et nous permettront de mieux comprendre notre présent pour préparer le futur. La transmission est la clef de la compréhension pour notre génération. Ce fut pour moi une expérience incroyable de capter ces moments de parole à travers la caméra, ces récits de vie et contribuer à préserver cette mémoire, conserver une infime partie de ces souvenirs. D'autres Coronnais ont sûrement encore plein de trésors à raconter... Je tiens à remercier chaleureusement tous ceux qui m'ont permis de réaliser ce projet.

 

  Bon visionnage.

 

  Estelle Reveillère

 

et sa réalisation : (en cas de problème cliquez en-dessous de la vignette sur Dailymotion)

 


Co(ro)nfettis par reveillere-e
Co(ro)nfettis par reveillere-e 

 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :
 
 
 
Rappel article